Pâte de pistaches faite-maison !

Coucou la toile, aujourd’hui j’ai eu envie de partager avec vous une recette fraîche… et à la pistache…

mais pour cela il me fallait réaliser de la pâte de pistaches ! En voilà une recette de base pour les nulles !


 

La pâte de pistache… humm un indispensable ! c’est une super base pour réaliser de multiples recettes, mais la pâte de pistache industrielle c’est…comme dire…beurk !

>>> Moins savoureuse, et beaucoup plus chimique ! <<<

Du coup j’ai voulu réaliser ma propre recette et la garder dans mes petits papiers ! Mais ce ne fut pas sans embûches :/ je vous explique :

1er problème : j’ai vagabondé entre plusieurs recettes, je me suis prise à plusieurs reprises… je ne trouvais pas la pâte parfaite…

2ème problème : les recettes utilisent souvent des pistaches crues, et émondées. Emonder, ça veut dire quoi ? C’est l’opération qui consiste à enlever la petit ‘peau’ qui recouvre les fruits. Et chez moi, c’est IN-TROU-VABLE ! Je me suis donc rabattue sur les pistaches grillées non salées, avec la peau et leur coque en prime (au rayon apéro du supermarché :/ ).

> Et bien c’est un peu plus de travail car il faut retirer et la coque, et la peau des pistaches, en revanche l’avantage c’est qu’elles sont déjà cuites !!

Et cela m’a forcé à apprendre une super technique pour émonder vos fruits à coque que je vous livre bien évidemment dans la recette !

 

Bon une fois ces ajustements réglés, j’ai choisi de conserver la base de la recette de Bernard, qui est top ! Je dose seulement un peu plus l’amande amère.

 

Par ici la recette :



Ingrédients :

-250g de pistaches grillées (non ou peu salées)

-125g de sucre

-35cl d’eau

-60g de poudre d’amandes

-1 CAS d’huile de tournesol

– 5 gouttes d’extrait d’amande amère

 


 

Préparation :

Emonder les pistaches :

Enlever les coques des pistaches.

Peser 250g une fois quelles sont enlevées !

Faire bouillir une grande casserole d’eau. Y plonger les pistaches quelques secondes. Quand les peaux commencent à se décoller, retirer les pistaches de l’eau avec un chinois ou une écumette.

Attendre qu’elles tiédissent un peu et les décoller en pinçant entre l’index et le pouce. Les peaux s’enlèvent toutes seules ! MAGIQUE !

Cette technique est valable pour tous les fruits secs à coque.

 

Réaliser la pâte :

Disposer les pistaches dans un petit saladier.

Chauffer l’eau et le sucre, à feu doux. Lorsque que les premiers bouillons sont apparus depuis une 10aine de secondes, verser sur les pistaches.

Mélanger à la cuillère, pour que les pistaches soient toutes imprégnées, et laisser le tout refroidir. Le sucre va cristalliser, ne vous inquiéter pas !

Les mettre ensuite dans le mixeur, avec la poudre d’amande, la cuillerée d’huile, et 5 gouttes d’extrait d’amande amère.

Mixer ensuite le tout. Longuement ! Au début le mélange est ‘granuleux’, puis, petit à petit, les pistaches libèrent leur gras. Il faut que la pâte devienne lisse et homogène et vous pourrez arrêter de mixer.

Et voilà, facile non ?

Vous pouvez l’utiliser de suite, sinon conservez-la dans un récipient type Tupperware, ou un bol recouvert d’un film, placé au réfrigérateur. La pâte se garde assez longtemps, tant que la couleur et l’odeur ne tournent pas, elle est bonne !

(sinon, vous pouvez retrouver l’astuce de ma copine Lamul pour la conserver en portions individuelles au congélateur ICI  😉 )

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s